Shopping

Le rhum, comment bien le choisir ?

Nombreux sont les cocktails réalisés à partir de rhum, ce spiritueux est souvent associé à l’exotisme, l’été, les vacances. Depuis quelques années, le rhum ambré a tendance à s’intensifier alors que jusqu’à lors le rhum blanc était de loin le plus consommé. Le rhum Don Papa peut avoir des arômes et des saveurs différents.

Choisir le rhum en fonction de son utilisation

Il existe des milliers de références et plus de cinquante pays producteurs de rhum. Il est donc nécessaire de sélectionner une catégorie de rhum en fonction des caractéristiques recherchées, arômes, puissance, saveurs, goûts. Le rhum blanc est très puissant, il est recommandé pour les amateurs de ti-punch (un mélange de rhum, de sucre de canne, de citron). Le rhum vieux peut être bu en shooter, il doit vieillir au moins trois ans en fût. Le rhum paille reste en fût quant à lui plus d’un an et demi, il est à plus de 50°, son goût est corsé et puissant. Le rhum ambré est obtenu par un mélange de rhum vieux et de paille. Il est à la fort et parfumé. Cette eau-de-vie originaire des Amériques et liée à la culture créole est soit bue nature, arrangée en cocktail ou incorporée dans la pâtisserie.

Deux grands types de rhum

Les rhums agricoles et ceux traditionnels en sucrerie sont pourtant bien différents. Elle réside notamment dans le mode de production et particulièrement dans les matières premières entrant dans leur fabrication. S’il y a deux grandes familles, il y a une multitude de déclinaisons et autant de façons de le déguster. C’est une eau-de-vie aux multiples facettes. Doté d’un sacré caractère, le rhum reste un alcool très prisé des hommes. Le rhum, cet élixir du soleil issu de la canne à sucre est à boire avec extrême modération, car l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*